Stéphane Ternoise écrivain se confrontant à la réalité : paruvendu publibook nicolas sarkozy francis cabrel richard seff... et écrivant : théâtre, chanson, romans
Ecrivain  Stéphane Ternoise écrivain homme de théâtre toujours debout Stéphane Ternoise accueil Stéphane Ternoise écrivain homme de théâtre toujours debout Affaires judiciaires Stéphane Ternoise écrivain homme de théâtre toujours debout En Vidéos Stéphane Ternoise écrivain homme de théâtre toujours debout Contact Stéphane Ternoise écrivain homme de théâtre toujours debout forum
- Auteur THEATRE 

- Auteur chansons 

- Romancier  

- Catalogue livres publiés 

crl toulouse martin malvy

2002... 2013... Finalement, rien n'a changé... Alain Beneteau fut remplacé par un silencieux Michel Perez auquel on ne semble pas avoir donné les codes d'accès à un ordinateur (ou alors il a une autre raison de ne pas me répondre ! Bref, lisez "Quand Martin Malvy publie un livre : questions de déontologie." Un document exceptionnel également pour l'époque : c'est bien du vivant de Martin Malvy que j'écris un tel texte. Information sur ce livre.

Alain BENETEAU 2004 : Il n'est plus le Président du CRL (Centre régional des Lettres) Midi-Pyrénées mais il reste un symbole, et ses nouvelles fonctions...

Président du CRL, monsieur Alain BENETEAU, refuse de s'expliquer sur sa politique discriminatoire envers les écrivains indépendants de la région midi-pyrénées...

MARS 2003 : une réponse suite au mail ci-dessous... rendez-vous dans le prochain numéro du webzine GRATUIT (abonnement fin de page) pour suivre les aventures des écrivains indépendants...

BENETEAU Alain, PS Haute-Garonne, Premier Vice-Président du Conseil Régional Midi-Pyrénées... 

Commission permanente - Environnement et développement durable - Industrie (PME-PMI, grands groupes et services à l'industrie)
Recherche, transferts de technologies et enseignement supérieur.

Martin Malvy Président du Conseil Régional Midi-Pyrénées
CULTURE, LITTERATURE... messieurs Bénéteau et Malvy... dossier en cours...
Alain beneteau martin malvy crl toulouse figeac


DERNIER MESSAGE envoyé à monsieur alain beneteau par e-mail, puisque une de ses secrétaires m'a communiqué son adresse e-mail en jurant qu'il répondait toujours !

La dépêche du midi ne semble pas s'offusquer de la gestion du crl toulouse...

« la presse de province, qui est complètement soumise au pouvoir des notables et des industriels locaux » Michel Polac, Charlie Hebdo, 12 mars 2003

LE dernier message, DONC, mars 2003, suivi d'un extrait du mensuel LE WEBZINE GRATUIT

Monsieur le président du CRL,
Bonjour,

J'espère toujours, UN JOUR, pouvoir vous interroger sur les écrivains indépendants, les raisons de votre censure effective au sein du CRL.

Alors que le gouvernement RAFFARIN s'intéresse à l'auto-production : Jean-Louis Foulquier nommé "monsieur AUTOPRODUCTION"... et que France-Inter programme des artistes indépendants (JE PASSE D’AILLEURS dans mon versant auteur de chansons) Votre position sur l’auto-édition me semble difficilement défendable.

Vous me refusez ainsi le droit de prétendre à une bourse d’écrivain, alors qu’ayant, à 35 ans, publié 7 livres, je suis nettement plus lu que certains dont les éditeurs ont fait faillite ou ne sont maintenus « en vie » que grâce à des subventions.

Pourquoi considérer que l’éditeur est PLUS IMPORTANT que l’auteur ?

Pourquoi considérer que le LIBRAIRE est l’élément majeur ? (comme lors de votre salon de Toulouse... d’après mes informations)

Dans cette attente je continuerai naturellement à informer le monde internet...

Veuillez agréer, monsieur le président du CRL, mes respectueuses salutations

Stéphane Ternoise
Romancier, essayiste, auteur de chanson et de théâtre


L'interview du mois : l'attachée de la direction fantôme et les attachées de direction du Président en réunion...
 
Avec un budget annuel de près de 4 Millions de Francs (information du site internet) le Centre régional des Lettres Midi-Pyrénées a les moyens d'une ambitieuse politique culturelle.... Le CRL organise chaque année un Salon du livre de Toulouse Midi-Pyrénées (le huitième les 5 - 6 - 7 JUILLET 2002 Place du Capitole)...
Une sortie de livre : l'occasion idéale de revenir à la charge (en 1998, Laurence Simon, connue dans la région pour sa farouche opposition à l'auto-édition, avait bien souligné éditeurs professionnels dans sa laconique réponse Votre qualité d'auteur-éditeur ne nous permet pas de vous intégrer à ce Salon, qui est limité aux éditeurs professionnels de Midi-Pyrénées), je peux maintenant arguer de l'achat par Microsoft du droit d'utiliser mes premiers livres pour "apprendre le Français à ses logiciels de prochaine génération" et citer Désiré Janicot, dont le dernier roman (en auto-édition naturellement) a obtenu le deuxième prix des écrivains ruraux, Désiré Janicot, un pilier des salons du livre du Sud-Ouest, l'un des "copains d'abord" de Brassens (c'était pas la femme de Désiré c'était pas la femme d'Hector... - Hector étant le frère de Désiré...), dont la Gaumont a récemment acheté les droits de deux livres, Désiré aussi non invité pour "statut juridique"...
Normalement, un Centre Régional des Lettres n'a pas vocation à être le Syndicat des Editeurs "professionnels" (renommés éditeurs subventionnés ?) ni celui des libraires de Toulouse...
 
Un peu long comme présentation... mais vous ne connaissez sûrement pas Laurence Simon... qui n'est plus au CRL... ce qui peut aider... Donc téléphone...
 
Ternoise.net : - (...) puis-je parler à madame la directrice Laurence Simon ?
CRL Midi-Pyrénées : - Madame Laurence Simon n'est plus au CRL depuis octobre dernier (...) la prochaine directrice sera en poste au 1er septembre...
Ternoise.net : -Votre position vis-à-vis de l'auto-édition ?
CRL Midi-Pyrénées (l'attachée de la direction fantôme donc) : - Je ne peux pas vous répondre... je suis là pour que l'association continue... mais au niveau des manifestations littéraires, rien n'est changé en ce jour... pour cela il faut attendre la mise en poste de la nouvelle direction...
- Donc fi des auteurs auto-édités !
- C'est des dispositions qui ont été prises par des supérieurs.
- Alors pourquoi appeler salon du livre et non salon des éditeurs (subventionnés) ?
- Je ne sais pas... ce n'est pas moi qui prend cette décision... c'est des intitulés qui sont restés des années précédentes...
- ça ne vous dérange pas d'être dans une association où l'argent public sert à des éditeurs ? (j'exagère ?)
- Je suis en intérim... même si je suis là depuis trois ans... on ne me demande pas mon avis... je fais tourner mais je n'ai aucun pouvoir de direction.
- Qui faut-il voir ? Monsieur le ministre Martin Malvy (président de Région, ex-ministre... quand on s'en souvient il faut toujours dire monsieur le Ministre à un ancien ministre...) ?
- Écrivez au Président du CRL, monsieur Alain BENETEAU.
- Quel est son pouvoir ?
- Il a le pouvoir d'un président en association... il vous répondra, je pense, d'attendre l'arrivée de la nouvelle directrice...
- S'il y a un gros problème au CRL (je souris en posant la question, hésitant à parodier Renaud, en cas de guerre, en cas de crise ou victoire des fachos)
- Immédiatement j'appelle monsieur BENETEAU.
 
La sympathique attachée de la direction fantôme (qui n'a malheureusement pas la qualification exigée du poste... pourtant je préférerais discuter avenir avec elle plutôt qu'avec une sous-madame-Simon), me fournit le contact de monsieur BENETEAU...
 
BENETEAU Alain, PS Haute-Garonne, Premier Vice-Président du Conseil Régional Midi-Pyrénées... 
Commission permanente - Environnement et développement durable - Industrie (PME-PMI, grands groupes et services à l'industrie)
Recherche, transferts de technologies et enseignement supérieur.
Non je ne lui chanterai pas "maintenant qu'on est socialistes, fini le pognon aux éditeurs, on veut des subventions pour les auteurs, et même pour l'auto-édition, parait qu'y'a pas qu'des cons" (toujours pour parodier Renaud) est-ce qu'il m'aurait répondu "trublions trublions tu vas prendre des gnons..." (est-ce que monsieur BENETEAU a aussi été bercé du côté de Renaud ?) 
 
Premier appel (21 juin). Attachée de direction de monsieur BENETEAU, très aimable...
 
- (...) Pour faire bouger un peu le CRL il faut quelqu'un d'un peu connu sûrement ?
- Oui... je pense que maintenant peut-être il y aura une autre politique qui va être mise en place... je pense qu'il vaut mieux que vous en parliez directement avec monsieur BENETEAU et après avec la nouvelle directrice, madame Tabarly, qui va arriver le 1er août... je ne vous promets pas qu'il pourra vous rappeler aujourd'hui... mais lundi...  
  
Deuxième et troisième appels (25 juin). Deuxième attachée de direction de monsieur BENETEAU, très aimable...
 
Le troisième appel, vers midi, comme demandé
- Malheureusement monsieur BENETEAU se retarde, il va venir directement pour le déjeuner qui l'attend à 12h30... hier il a enchaîné réunion sur réunion, c'est vrai qu'il a beaucoup de gens à rappeler... cet après-midi... soit avant 16 heures soit après 16 heures (sic)
 
J'aurais aimé poser quelques questions à Monsieur BENETEAU, comme :
- Son regard sur l'auto-édition ?
- Sa connaissance du milieu de l'édition, des droits d'auteur ?
- Les critères d'attribution des bourses ? (avoir eu une bourse du CRL n'est pas toujours suffisant pour le salon de Toulouse... quand les éditeurs disparaissent l'auteur n'est pas forcément invité... le CRL lui - il se reconnaîtra... - conseille de quémander un strapontin à un libraire...)
- Pourquoi donner le pouvoir aux libraires ?
- Nouvelle direction pour nouvelle politique au CRL ?
 
auto-édition, autoproduction : ne pas confondre l'environnement : dans la musique, les majors (qu'on peut effectivement comparer aux grands éditeurs) et les producteurs indépendants (rapprochement possible avec les éditeurs moyens, régionaux) ont le souci de FAIRE VIVRE LES CREATEURS, les soutenir dans leur démarche...
Alors que dans le monde du livre, qu'un auteur vive de sa plume est une exception ! L'auteur se doit d'avoir une activité annexe lucrative, il est là pour FAIRE VIVRE DES EDITEURS, DES DISTRIBUTEURS, DES LIBRAIRES...
Il est même des éditeurs pour qui le nom de l'auteur n'a pas à figurer sur la couverture du livre (voir les Editions MILAN de Toulouse justement...)...
 
Précision : rejeter l'auto-édition au nom de la sélection par le statut éditeur professionnel est AU MIEUX un aveu d'incompétence : l'auteur-éditeur est éditeur, a un numéro d'éditeur qu'on retrouve dans l'ISBN, est affilié SIRENE ; code APE 923A Activités Artistiques
 
Est-ce que l'ensemble des CRL ont cette position anti auto-édition ?
 
Vous êtes auteur ? ou simplement curieux (une grande qualité....) n'hésitez pas à contacter votre CRL
www.auto-edition.com lance une pétition... déjà signée par quelques auteurs... dont Désiré Janicot...
Une pétition écrite lors des salons du livres... mais aussi cyber-pétition : voir ci-dessous. 
Le financement de ce journal : si vous vous inscrivez (GRATUITEMENT) à l'un des jeux, l'une des loteries
  
**********************************************************************************************************************
ã Jean-Luc Petit Ternoise - Juin 2002
Contact / Gestion Abonnement : www.ternoise.net/contact/
Contact Postal : Jean-Luc Petit - BP 17 - 46800 Montcuq 

alain beneteau martin malvy crl toulouse figeac


Abonnement au webzine(déjà plus de 77 000 abonnés)
TOULOUSE PARIS - BILLET AVIONS



Accueil de Ternoise écrivain vraiment indépendant.

Ne pas rater : les livres essentiels (papier et numérique)..



niveau musique : musique en ligne
- annonce 17085 : TRES URGENT A Donner contre bon soins chien type berger beauceron de 10 ans tatoué 2azh717 et vacciné non LOF bon et jeune caractère Adore les enfants très joueur aime les câlins maison avec terrain souhaitée
17071 : Je donne un chat de type européen de couleur noir âgé de 2 ans pour des raisons médicales.

-Une autre analyse : saint St pol sur ternoise en souvenir de ma naissance en ce lieu


Ajouter un commentaire utile

-- le 14 octobre 2013 à 08 : 18
par annabelle : Que devient ce cher monsieur alain beneteau ? Il écrity un livre sur son ami Malvy ?
-- le 26 juin 2013 à 22 : 23
par annabelle : monsieur BENETEAU Alain a disparu de la scène politique Midi-Pyrénées. Président du Centre régional des Lettres, c'était sûrement l'humour selon MALVY.
jlpcl4


toutes les photos du site.

Quand je cause sur ma vie lotoise... Et ses élus
Auteur de chansons... chantées