Newsletter top 5 livres

lac de Cahors son Pont du pape Duèze et sa tour du diable Valentré

S. Ternoise Accueil
Ecrivain... Romans Théâtre Chansons Stéphane Ternoise écrivain homme de théâtre toujours debout Vidéos Stéphane Ternoise écrivain homme de théâtre toujours debout Contact Stéphane Ternoise écrivain homme de théâtre toujours debout forum
Les vidéos... Plus infos sur la chaîne Youtube et Suivi GRATUIT en 2 clics.

Jean Duèze, le pape plus fort que le diable

VI b


Ah ce lac de Cahors ! Dont une tour du Pont du pape Duèze, celle du milieu, dite du diable Valentré, réapparaît lors des grandes sécheresses, les deux autres s’étant effondrées. Ce diable sculpté en son sommet, symbole de la légende d’une construction interminable, débutée au Xe siècle, au point que le peuple en vint à imaginer l’intervention du Mal démontant la nuit ce que les hommes avaient construit le jour. Puis Jean Duèze, enfant du quartier, des beaux quartiers, devint pape et en quelques mois le pont fut achevé. Il ne serait même jamais attaqué. Jean Duèze, le pape plus fort que le diable. Le Jean XXII de l’université cadurcienne, du palais et son marché aux affaires, des constructions pharaoniques, du faste, des grandes commissions où siégeaient les amis et les amis des amis, ayant ancré dans ces contrées une nouvelle religion dissoluble dans le christianisme, le clientélisme, les quercynois d’abord !

Dans cet exercice périlleux de comprendre notre passé, on se doit de résumer les éléments sur lesquels une quasi unanimité s’est imposée. Nous ne pouvons naturellement écarter aucune hypothèse, toujours redoutée, de falsifications. Nous connaissons l’adage « ceux qui ont le pouvoir réécrivent l’histoire. » Seules les familles péjorativement appelées de « l’aristocratie manuelle » conservaient l’apprentissage de l’écrit, à chaque génération certaines l’abandonnaient, tandis que l’idée traversaient d’autres, souvent celles de nouveaux érudits, de s’adonner à cette « bizarrerie anachronique. » Dans ce nombre restreint, uniquement le gratin politico-financier pouvait obtenir le précieux papier et les surprenants crayons. Nous ne pouvons pas nous contenter d’une information écrite par cette oligarchie. Nous travaillons donc effectivement également sur une « manière discutable », finalement pas plus que l’autre, les souvenirs, la transmission orale. Sur certains sujets, écrits et paroles concordent. Ainsi, avant l’ère 100% numérique, tout ce qui fut important fut fixé sur papier. Mais en même temps qu’elles ont dévoré l’ossature en bois des bâtiments, les termites ont ravagé des milliards de livres. Nous n’en connaissons plus que trois exemplaires accessibles en France. La plus récente découverte est également la plus précieuse, retrouvée par un plongeur dans ce lac de Cahors, une bouteille contenant « les lettres à Lucien », une version imprimée en 2025, réécriture en français limpide d’une œuvre de Sénèque, par Adrien Sénecte, un pseudonyme selon nous, les 36 premières sur un total de 124 alors connues, d’autres ayant déjà été perdues, qui nous éclairent sur le début de l’ère dite chrétienne, dont nous avons conservé la numérotation, ses soixante premières années, mais également les quatre siècles précédents dans le domaine philosophique par un stoïcien dont la connaissance orale coïncide partiellement avec cette oeuvre. Ce bouquin dans une bouteille, nous ignorons s’il s’agissait d’une mode ou d’une création unique réalisée par un « maître verrier souffleur », Antoine Duglaneur, les bories, 82110 Lauzerte. Les données administratives répertorient 47 départements, avec un « code postal » sur cinq chiffres, cet élément nous plonge dans l’expectative. Même A. Sénecte, Impasse Mirza & Maury 46000 Cahors, surprend, l’ordre nous semblant avoir été alphabétique. D’autres découvertes sont espérées. L’Élysée, également sous verre, dans une forme rectangulaire, conservait « Je crois en l'homme plus qu'en l'État » 75 000 Paris, Flammarion, 1987, d’un certain Édouard Balladur, apparemment un politicien ambitieux resté obscure, dont nous n’avons aucune autre trace, des pages de blabla, sûrement une tradition de beaux titres au contenu vide, une édition de vanité destinée à attirer l’attention, et Le Petit Prince d’Antoine de Saint Exupéry, imprimé en 1992, copyright 1943, Gallimard 75000 Paris. Une histoire surprenante, poétique et d’apparence non religieuse, sous la forme d’un conte naïf, sans données historiques compréhensibles. Nous éprouvons des difficultés à nous accorder au sujet de la signification du mouton égaré dans le désert. Peut-être une référence au peuple chrétien confronté au renard dont la gentillesse surprend, peut-être une vision de Satan guéri du mal. L’œuvre d’un Saint ésotérique se référant à des Mystères désormais perdus ?
Il se dit qu’à l’époque du ravage par les termites, malgré la panique, par divers procédés, une grande partie de la population a essayé de sauver des livres. Le temps des fouilles archéologiques ne fait que commencer. Et nous connaissons l’existence du trésor inaccessible au sous-sol de la Bibliothèque Nationale, cette salle de sécurité maximale où nos prédécesseurs avaient su, dès l’extermination des termites, demander la création d’un fonds préservé de 5000 œuvres, sur l’ensemble des supports numériques connus mais également en vrai papier, relié, au dos carré collé, une dérogation ayant été accordée, l’interdiction d’imprimer étant en vigueur depuis de nombreuses décennies (lois de sauvegarde de la nature ; rejet d’encres et destruction d’arbres pour la matière première). La France, « et ses obsessions littéraires », déclencha une vague de moqueries chez les "modernes". Il s’agissait d’argent jeté par les fenêtres, improductif, immobilisé. Mais cette salle ignifugée, protégée de toute attaque, oh cruel destin, reste fermée. Le tunnel creusé en dessous n’ayant abouti qu’à une couche de béton renforcé inattaquable.
Dans les montagnes de poudres laissées par l’effondrement de quartiers et villages, dans des zones abandonnées depuis des siècles, nous retrouvons parfois quelques pages ou une couverture, indemnes, c’est un long travail de collecte puis d’analyse qui nous donne parfois la sensation, pour reprendre une expression ayant dû constituer un titre, d’aborder « le temps retrouvé. »

Après énergie anti-électrique

Vous venez de lire page du roman 2020 de Ternoise.
Plus d'infos et achat : Après l'énergie anti-électrique.

Après énergie anti-électrique recto verso


Page de la série cahors.
Cette page est issue du roman 2020 de Ternoise Après l'énergie anti-électrique . Vous pouvez en Lire le début sur ce portail.

Les vidéos sont classés par thèmes. Les principaux : Les sketchs. Les communes : Cahors et Montcuq. Et autres communes lotoises.
Lot-et-Garonne et Tarn-et-Garonne.
Le Diaporama du dimanche.
Des écrivains francophones et des écrivains US.
Les fleurs en vidéos. Les fruits
. Ici et ailleurs : des élus.
Les poules coqs pintades.
Les chats du Quercy.
Suivi de facebook.
Des Gilets jaunes et autres jaunes...
Et les vidéos les plus vues...
trait

livraison ce jour de fleurs à Montélimar


- Le guide des fleuristes.

- Les livres sur les fleurs.

Si l’esprit cherchait à deviner ?
- Autres pages revues fin 2017 début 2018 ou début 2019 récemment et celle de mai 2019 à janvier 2020. Puis récemment, depuis janvier 2020.
livre sur cahors
Une page revue récemment : 23 aout 2020 : Le monde sans antidote contre cette énergie anti-électrique .

Page du portail de ternoise : Des milliers avions (sujet : écrasés, Londres et Lyon de nouveau ravagés (VI a) ) info Ternoise Et bourges pas seulement un printemps (info : à voir) .