Newsletter top 5 livres

Montcuq-en-Quercy-Blanc commune des nitrates et des notables

S. Ternoise Accueil
Ecrivain... Romans Théâtre Chansons Stéphane Ternoise écrivain homme de théâtre toujours debout Vidéos Stéphane Ternoise écrivain homme de théâtre toujours debout Contact Stéphane Ternoise écrivain homme de théâtre toujours debout forum
Les vidéos... Plus infos sur la chaîne Youtube et Suivi GRATUIT en 2 clics.

eau lotoise : réseau municipal discrètement fermé pour cause de limite atteinte des nitrates

Chapitre 14 de "Montcuq, troublant"



La commune des nitrates et des notables

L'histoire d'un réseau municipal d'eau, discrètement fermé pour cause de limite atteinte des nitrates.
En 1996, arrivant dans ce sud du département, j'ai naturellement demandé pourquoi un agriculteur pouvait déverser nitrates et pesticides au pied de la source municipale. Cela me valut quelques déboires.
Je fus ainsi classé, je le découvrirais plus tard, emmerdeur potentiel et les petits potentats avaient les moyens d'influer sur les médias pour éviter qu'on s'intéresse à leurs pratiques. Qui plus est, je n’avais pas donné une commission en liquide au notable m’en ayant réclamé une ; je la lui avais promise, tout en lui prétextant une absence de liquidité, tout en sachant qu’ensuite, quand tout serait signé, je lui balancerais une citation de mon prétendu avocat sur la nécessité de ne jamais fournir d’argent sans facture aux membres de sa profession. Je l’ai raconté dans plusieurs textes dont une pièce de théâtre. Je ne sais même pas s’il est le plus riche du cimetière.

En 1996, l'heure n'était pas à l'écologie mais aux affaires, à la croissance. Le maire, négociant en céréales, était considéré très proche du conseiller général...

Depuis l’eau est naturellement passée à la Saur... et provient d'une dizaine de kilomètres.

En 2008, ce maire s'est discrètement éclipsé, il a même cessé son commerce tout en semblant conserver un pied à terre à la campagne. Son successeur, sûrement dans une attitude, "voici la situation trouvée", avait communiqué des chiffres. C'étaient les premiers. Ce furent les derniers. Pour les nitrates, "la norme" étant de 50 mg/l, une moyenne de 49,18 mg/l avec un maximum à 58,40 mg/l.

En 1998, la communication du conseil municipal notait simplement : « Services des eaux. A ce jour les résultats des analyses sont satisfaisants. »

Satisfaisants pour qui ? Je me le demandais. En 2002 un magnifique : « Le conseil décide de continuer à entretenir le réseau mais de mettre en attente la poursuite de la démarche "Périmètre de protection".
Après divers contacts avec les différents services concernés le maire a acquis la conviction que cette démarche très lourde administrativement n'était pas adaptée à de petits réseaux communaux comme les nôtres.
L'objectif sera de continuer à servir une eau de qualité, aux meilleures conditions, tant que cela sera possible. »

J'avais traduit : nous avons décidé de continuer à polluer car le maire ne va quand même pas interdire de répandre des pesticides au pied de la source alors qu'il vit du commerce des céréales des agriculteurs.
Ce fut mal vu. Presque 20 ans plus tard, je suis toujours choqué par ces propos du compte-rendu de Conseil Municipal. Je suis certes sûrement le seul à m’en souvenir. Et ils n'ont pas empêché ce maire d'être consacré par la République.

Ce monsieur aux contacts avec les services concernés, personne ne lui a donc fait comprendre qu'une grande partie de l'eau polluée dans un petit réseau continue sa route et va rejoindre la Séoune puis la Garonne. Et plus si affinités. Eh oui, l'eau polluée ne reste pas forcément dans un trou près de Montcuq. Elle est peut-être aujourd'hui chez vous.

Par décret du Président en date du 13 juillet 2006, ce monsieur accéda au grade de chevalier de la Légion d'honneur.

Peut-être effet médaille, au conseil municipal du 8 novembre 2006, dans le compte-rendu on remarque : « Monsieur le Maire rappelle au conseil municipal que la qualité de l'eau constitue un enjeu majeur de santé des populations, et que la mise en place de périmètres de protection autour des points de prélèvements destinés à la consommation humaine constitue un outil réglementaire efficace de prévention des risques pour la santé publique. » Aurait-il eu une révélation entre 2002 et 2006 ? Jacques Dutronc aurait pu lui fredonner, « je retourne ma veste. » Il retournait sa veste mais tout le monde devait réagir comme s'il s'était toujours exprimé ainsi : "Monsieur le Maire rappelle". Ces gens-là n’ont pas à se justifier ! Ils peuvent réécrire leur petite histoire. D’ailleurs, qui se souvenait de ses propos de 2002 ? Oui, c'est le même celui du « pas adaptés pour nous » et « il faut mettre en place » ! Le culot de ce type ! Et il a accepté sa légion (dés)honneur. Certes, pas le premier.

Aucune excuse à mon intention. Oui, j'avais eu tort d'avoir raison trop tôt. De l'exprimer avant eux.
Le premier qui dit la vérité, il sera marginalisé. Et si la vérité devient trop visible, les notables feront comme s'ils se sont toujours souciés de la santé publique, plutôt que de leur fric.

Mais pour la station d'eau, disons qu'il était trop tard.

Dès 1996, un voisin âgé m'avait certes prévenu : il ne faut chercher des problèmes au maire : il a des relations, et son père, vous ne l'avez pas connu, il a été maire durant 25 ans. Son grand-père également sûrement, puisque Frédéric Castagné, maire de 1908 à 1925, repose dans le même caveau que l'Arthur maire de 1952 à 1977. Et peut-être l'arrière-grand-père aussi car un Barthélémy le fut de 1845 à 1848.

Je ne savais pas que ces gens-là avaient les moyens de marginaliser tout citoyen exprimant des préoccupations "normales". Même si je l'avais su, je me serais naturellement exprimé.
On parlerait maintenant d'écologie, de lanceur d'alerte ? C'est désormais autorisé dans notre département ? Ah non, la bonne du ballet et la bonne du maire veillent aux intérêts des notables.

En 2008, le maire suivant, communiquait en décembre les analyses reçues. Avec pour les nitrates, vous avez retenu, "la norme" étant de 50 mg/l, une moyenne de 49,18 mg/l avec un maximum à 58,40 mg/l. Avec peut-être une forme de cynisme en commentaire conclusion : « Au moins une valeur a dépassé la limite de qualité, cependant la teneur moyenne reste conforme à la norme. »
Pour les pesticides : « pas de dépassement de la norme sur la période. » Mais aucune donnée sur la valeur.

En 2009, compte-rendu municipal : « compte tenu de la loi sur l'eau, des travaux de rénovation des réseaux qu'il faudrait mettre en oeuvre, nous ne serons peut-être plus en mesure d'assurer ce service dans le cadre de l'affermage communal.
Notre réflexion se porte sur l'éventualité d'adhérer au Syndicat AEP du Quercy Blanc. »

J'aurais formulé autrement : compte tenu de la volonté manifeste de mes prédécesseurs de polluer les sources, nous allons fermer et la Saur nous sortira de l’impasse. Bien sûr, vous allez payer plus mais c’est ainsi. Paul Ficat était membre du conseil municipal précédent. Un agriculteur, certes sans terre du côté des stations ! Mais entre collègues…

En 2011, je devais écrire à la Saur après avoir reçu deux factures. Elle m'avait attribué deux compteurs. Et ce fut un bordel monstre, les agents de la Saur parfois fermaient le réseau en pensant l'ouvrir et ne s'y retrouvaient pas dans les circuits.

Depuis, l'accès aux installations est ouvert. Un temps, il y avait encore du matériel, puis il a disparu. Sans que personne ne puisse dire ce qu'il en advint. Parfois des tracteurs viennent avec des cuves, et se servent.



Pourquoi, de tout cela, vous n'avez rien vu dans vos journaux ? Ce serait bien de le leur demander à ces représentants de la presse dite objective !
Peut-être car je ne peux pas m'y exprimer et ceux qui s'y expriment ressentent peut-être qu'il est des sujets à ne pas aborder.

montcuq troublant

Vous venez de lire ou écouter un chapitre. Vous pouvez en faire de même page : édito Montcuq Troublant.

Page de la série Gilets jaunes.
Cette page est issue de MONTCUQ TROUBLANT 2021.

Les vidéos sont classées par thèmes. Les principaux : Les sketchs. Les communes : Cahors et Montcuq. Et autres communes lotoises.
Lot-et-Garonne et Tarn-et-Garonne.
Le Diaporama du dimanche.
Des écrivains francophones et des écrivains US.
Les fleurs en vidéos. Les fruits
. Ici et ailleurs : des élus.
Les poules coqs pintades.
Les chats du Quercy.
Suivi de facebook.
Des Gilets jaunes et autres jaunes...
Et les vidéos les plus vues...
trait

guide adsl et fibre Creil et autres France

- Page tous crédits.
- Crédit à la consommation.
- Toutes assurances.
- Assurance habitation.

guide adsl Creil vite – On sentait la nécessité de vivre.





- Autres pages revues fin 2017 début 2018 ou début 2019 récemment et celle de mai 2019 à janvier 2020. Puis récemment, depuis janvier 2020.
ROSE ROUGE
Une page revue récemment : 23 novembre 2021 : Ternoise Vidéos : Playlist des principales vidéos.

Page du portail de ternoise : En France, les vieux (sujet : morts doivent laisser la place aux jeunes ) info Ternoise Et Cartes postales (info : anciennes : Département du Lot ) .